Pétales de roses

  • Prix

    3.90

  • Brand

    Sin-sin

  • Poids

    30GR

Livraison

· Commande à +25 km de Lyon Centre (69007)

Envoi par Colissimo : frais de port à votre charge.

Frais de port en France :

Poids

Tarif

0,5 kg

8 €

1 kg

11 €

3 kg

13 €

5 kg

15 €

7 kg

17 €

9 kg

19 €

10 kg

22 €

15 kg

26 €

 20 kg maxi

30 €

Description

La première introduction du haricot en Europe serait due à Christophe Colomb qui le découvrit à Nuevitas (Cuba) lors de son premier voyage en octobre 149210. Par la suite d’autres explorateurs le découvrirent en divers points d’Amérique du Nord et du Sud. La diffusion de la plante en Europe se serait faite par le Vatican. C’est Catherine de Médicis qui l’aurait introduite en France à l’occasion de son mariage avec le roi Henri II en 153313. Dès le xvie siècle, des navigateurs portugais l’ont introduit en Afrique et en Asie.

Le haricot, facile à cultiver et produisant des graines de bonne taille et de longue conservation, a connu rapidement un grand succès en Europe, où il s’est diversifié en d’innombrables variétés locales, se substituant partiellement ou totalement à d’autres légumineuses anciennes (pois chiches, lentilles, dolique mongette). Il s’est également bien implanté en Afrique orientale, notamment dans la région des Grands Lacs (Kenya, Ouganda, Tanzanie) où il retrouvait des conditions écologiques proches de celles des montagnes andines. Cette région est aussi devenue un centre de diversification et le haricot y est encore de nos jours un aliment de base des populations rurales. La plante ne s’est par contre pas imposée en Asie tropicale, face à des légumineuses mieux adaptées au climat telles le haricot mungo et le lablab (appelé « pois antaque » à la Réunion).

Plus d’informations
  • (haricots secs) ou les gousses.

    Cette plante, originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud (Andes), joue un rôle important dans l’alimentation humaine comme source d’amidon (féculent), de protéines et dans la fixation biologique de l’azote. Elle fait l’objet de culture vivrière dans certaines régions d’Afrique et d’Amérique latine, tandis que dans les pays développés, à côté d’une production limitée dans les jardins familiaux, s’est développée une culture en plein champ produisant soit des haricots secs pour la conserverie, soit des haricots verts. Ces derniers, dont la consommation s’est développée depuis le début du xxe siècle, s’intègrent mieux dans la recherche d’une alimentation plus légère. Haricots secs comme haricots verts peuvent soit être nains (et c’est la forme privilégiée en grande culture), soit être à rames donc grimpants avec nécessité de tuteurs.